Méthodes

L’ordinateur

L’ordinateur est un outil incroyable avec des possibilités infinies, malgré tout, il convient de savoir les utiliser à bon escient. Mon travail c’est de vous accompagner, vous et votre enfant, dans cet univers.

L’ORDINATEUR

Beaucoup d’ergothérapeutes utilisent la méthode dactylo, ce n’est pas mon cas car je considère que je ne suis pas là pour former des futurs secrétaires (dont c’est le métier de taper à 10 doigts) mais pour apprendre l’outil informatique à des enfants qui rencontrent des difficultés neurodéveloppementales. Il est important que ce soit votre enfant qui trouve ce qui lui convient, 2 doigts, 4 doigts, 6 doigts… peu importe ! Tout comme vous ! Ce qui nous intéresse c’est que la vitesse soit suffisante pour suivre en classe.

J’utilise donc beaucoup le jeu, des moyens mnémotechniques et le challenge. J’ai à cœur de me renouveler en permanence au niveau de mes supports de travail.

J’ai par ailleurs développé une méthode d’apprentissate de l’outil informatique qui crée du lien entre les différents éléments. Je leur apprends donc les lettres du clavier qu’ils peuvent réciter par coeur au bout d’une seule séance en faisant appel à des moyens mnémothechniques secrets entre nous. Cette connaissance est la clef de toute la communication que nous allons utiliser ensemble.

Un petit mot concernant les logiciels, personnellement je prône la simplicité car de mon point de vue l’excès d’adaptation crée la désadaptation. En somme, plus on met de logiciels à un enfant moins on a de chance qu’il les utilise tous. Et même en imaginant qu’il les utilise tous, le jour où il ne les a plus (ordinateur en panne, logiciels refusés pour l’examen…) comment fait-il ? Je vous demande donc de me faire confiance concernant le point de vue certainement différent que je pourrai vous apporter par rapport au discours que d’autres professionnels vous auront tenu.

LE GRAPHISME

Quand cela est possible et quand la difficulté graphique n’est pas associée à un autre trouble dans le passage à l’écrit (dyslexie, dysorthographie, hyperactivité, TSA…) une rééducation du geste graphique a son importance afin de ne pas en arriver à des solutions palliatives comme l’outil informatique.

​Là aussi, je base mes séances sur l’aspect ludique que peut inspirer ce travail. Je change mes supports régulièrement dans la séance et dans le temps pour ne pas tomber dans la monotonie. Ainsi, je peux utiliser la tablette pour l’aspect proprioceptif (tracer la lettre au doigt puis au stylet), également torti-chenille pour la coordination œil-main, le spirographe pour le déliement du poignet… Je ne vous dis pas tout, encore beaucoup de trésors dans mon coffre à idées.

Encore une fois, le maître mot est de ne pas oublier que ce sont des enfants qui viennent en séance d’ergothérapie, que les choses sont déjà bien assez difficiles et désagréables comme ça à l’école. Il faut donc faire notre maximum en tant que thérapeute pour que l’accompagnement se passe dans la joie et la bonne humeur.

Enfin, il faut se souvenir que ce que nous visons en ergothérapie c’est l’autonomie et l’indépendance. Dans cette optique, et étant donné que l’école n’attend pas, passé la primaire nous avons besoin de solutions efficaces, l’ordinateur est une très bonne solution.

Soyez rassuré, quelle que soit la solution choisi, le choix sera fait en fonction de ce qui est le plus profitable à votre enfant par rapport à ses difficultés.